Quelles sont les nouveautés du contrôle technique 2019/2020 ?

Afin de prendre en compte les nouvelles priorités et de s’aligner aux normes environnementales en vigueur, les points du contrôle technique ont été actualisés en 2019 puis 2020. Ces nouveautés visent entre autres à appuyer les efforts de diminution de la pollution atmosphérique et du respect de l’environnement.

En effet, depuis le 1er Juillet 2019 ces nouveaux contrôles sont entrés en vigueur. Comparativement à celui de 2018 qui comprend 123 points de contrôle, celui de 2019 en compte 131. Par ailleurs, pour les véhicules particuliers, plus de 600 types de défauts potentiels sur le contrôle des pièces en 2019 sont à prendre en considération, contre 453 en 2018.

Rappelons, que les nouveautés du contrôle technique 2019 et 2020, ne touchent qu’une infime partie du parc automobile. En matière de contrôle technique en 2019, l’accent a été mis sur les émissions pour les voitures moteurs diesel. Alors quels sont les détails des nouveautés du contrôle technique 2019 ?

Les point de vérifications pour 2019 et 2020

controle technique voitureLes nouveautés du contrôle technique 2019 sont classées en trois grandes catégories à savoir :

  • Les défaillances mineures comportant 139 points de contrôle. Cette catégorie n’exige pas d’obligation de contre-visite. Elle est validée sur deux ans.
  • Les défaillances majeures qui comptent 342 points de contrôle. Elle exige une contre-visite avec un délai de réparation sur deux mois.
  • Les défaillances critiques comportant 129 points de contrôle qui nécessite une contre-visite répartie sur un délai de réparation de vingt-quatre heures.

Pour mieux les comprendre, il est possible de ranger les points de contrôle 2019 en 10 familles que sont :

  • La fonction de service de stationnement (freinage) constituée de la pédale, des câbles, des disques et plaquettes, les indicateurs d’usure, de la tringlerie.
  • L’équipement : Sièges, Ceinture, Airbags, Klaxon.
  • Le châssis, carrosserie : constitué des barrières latérales, le pare-chocs, le capot, les seuils et les portes.
  • Les pièces mécaniques qui englobent : le réservoir, le moteur, le carburateur et l’échappement.
  • La pollution et le niveau sonore du véhicule : la teneur en CO2, l’opacité des fumées d’échappement, le bruit moteur.
  • La liaison sol en engage les suspensions, les amortisseurs, les roues et pneus.
  • Les fonctions de direction à savoir : le volant, la colonne, la crémaillère, et le système d’assistance.
  • Les fonctions de visibilité : le pare-brise, les rétroviseurs, les essuie-glaces et les lave-glaces.
  • L’éclairage et signalisation du véhicule
  • L’identification : le compteur kilométrique et les plaques d’immatriculation.

Le contrôle technique concerne toutes les voitures de moins de 3,5 tonnes et, est à effectuer avant la quatrième année du véhicule, puis tous les deux ans, dans un centre de contrôle technique agréé.

Quelques normes strictes à respecter

nouveau controle technique 2020Les normes à respecter entrent en vigueur lors de la mise en circulation du véhicule et prend en compte la valeur d’homologation. La valeur d’homologation prend en compte l’âge du véhicule en fonction des modèles récents (Euro 5 et 6). Et pour mieux comprendre cette norme il suffit de se référer à la ligne V.9 mentionnée sur sa carte grise.

De plus, les nouvelles mises à jour de 2019 et 2020 sont beaucoup moins tolérantes sur les véhicules polluants tout comme le malus écologique. Pour les conducteurs qui retirent le filtre à particule des véhicules pour des raisons de performance ou diverses autres raisons. La réforme implique la fixation du seuil d’émission de particules et l’opacité des fumées.

Ces réformes ne concernent d’abord qu’une partie du parc automobile. Pour la première année, le contrôle sera renforcé pour les fumées émises par l’échappement des voitures diesel. L’opacité des fumées émises doit donc être vérifiée scrupuleusement afin de mettre en quarantaine du parc automobile les véhicules qui polluent énormément. La réforme incitera les conducteurs à dépolluer leur véhicule grâce à des nettoyages réguliers.

Suivant les trois grands points de vérification 2019 – 2020, le contrôle technique doit être fait dans le délai réglementaire. Au cas du non-respect du délai de vérification le propriétaire est soumis à une amende de 135 euros. Il est à notifier que le coût du contrôle technique n’est pas amendé par l’État. Par conséquent, libre aux centres de contrôle de fixer leur prix en fonction des travaux à effectuer. Il est recommandé de faire passer son contrôle technique dans un centre agréé et sur n’importe quel département d’immatriculation.