Petite éclaircie pour Saab

Écrit par: -

Saab 9-3 Griffin

Des feuilletons à rebondissements, on en a vu plein, mais celui de Saab est de toute beauté. Les “meilleurs” scénaristes peuvent se rhabiller, y compris ceux de Plus belle la vie. Plus un jour ne passe sans une nouvelle info ou un démenti officiel concernant le sort du constructeur suédois, en très mauvaise passe financière.

Depuis plusieurs semaines, on pensait Saab à un cheveux de la faillite, suite à des problèmes d’argent. C’est bien simple, il n’y a plus un rond en caisse pour payer les salariés et développer les projets. On pensait Saab mort, et pourtant il a tenu à mettre les choses au clair. Il nous a ainsi proposé hier un communiqué laconique.

“Swedish Automobile (nouveau nom du groupe Spyker/Saab) et Pang Da Automobiles (nouvel associé chinois) ont pris connaissance de certains des articles des médias en rapport avec la question de la validité des accords de partenariat, après que Saab Automobile soit entrée en réorganisation volontaire comme que l’a autorisé le tribunal de Vänersborg (Suède). Les parties soulignent que ces articles sont basés sur des interprétations erronées de commentaires et interviews.”

Aujourd’hui, la marque publie un nouveau communiqué pour tenter de faire taire définitivement les rumeurs. Les parties confirment que la réorganisation se poursuit conformément au plan présenté et qu’un premier paiement a été fait par Youngman (qui finance le constructeur chinois), et reçu par Saab Automobile, dans le cadre d’un prêt relais.

D’autres paiements, en vertu des accords sur le prêt relais signé entre Youngman et Saab Automobile, sont censés être effectués cette semaine et au plus tard le 22 Octobre. Saab Automobile a l’intention de rembourser le prêt relais avec le produit des 245 millions € d’investissements en capital de Pang Da et Youngman, qui est encore soumis à l’approbation des autorités compétentes que Swan s’attend à recevoir au cours des prochaines semaines.

De quoi apporter une petite bouffée d’oxygène et un peu d’espoir au constructeur suédois et ses salariés, qui devraient être les premiers à bénéficier de cet argent et recevant leurs salaires en retard.

Saab 9-3 Griffin
Saab 9-3 GriffinSaab 9-3 GriffinSaab 9-3 GriffinSaab 9-3 GriffinSaab 9-3 GriffinSaab 9-3 GriffinSaab 9-3 GriffinSaab 9-3 GriffinSaab 9-3 GriffinSaab 9-3 GriffinSaab 9-3 GriffinSaab 9-3 GriffinSaab 9-3 Griffin

Votez pour cet article: 
Aucun vote. Soyez le premier !